Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
https://la-litterature-de-anastassja.over-blog.com
La littérature d'Anastassja
Menu
Dans les champs de l'oubli

Dans les champs de l'oubli

 

Dans les champs de l'oubli, où dorment les oubliettes de l'âme, les fantômes de l'humanité, j'écrivais ton visage.

Son paysage m'était facile: portrait connu. Figé dans une éternité de temps terrible et solennelle.

Tous mes poèmes ne parlaient que de lui.

Ce grand être blond incendiaire, au regard aussi insolent que prophétique.

Le monde était vide de lui.

Ca veut dire sa présence était partout,mais nulle part en même temps.

Il ne me tenait pas la main mais il dormait chaque nuit dans mes rêves.

Il ne m'épousait pas mais il était l'hôte de mon coeur. 

Il ne me connaissait pas et pourtant j'appartenais à sa contrée la plus mystérieuse.

Un livre entier n'aurait pu traduire son absence.

Le lever du jour chaque jour qui signait son mystère.

Son attente.

Son éloignement.

Tout me ramenait inexorablement à lui.

A sa bêtise de nous voir séparés.

Ce blasphème terrible dont je ne comprenais pas le pourquoi.

Nous avions une vie à vivre ensemble mais la vie jouait aux dés et repoussait son ultimatum.

Combien de temps allais-je pleurer un monde plein de lui?

Qui en tout lieu me rappelait son existence?

Combien de lunes passeront?

Combien de pleurs allais-je déverser?

Dans les champs de l'oubli, jamais je ne l'oubliais lui.

Mon pygmalion.

Dresser une littérature qui ne soit pas faite toute entière de lui, telle était ma mission.

Mais cela n'était-ce pas un leurre?

Qu'existait-il derrière cet être?

Si le monde n'était pas plein de lui  comment donner sens à son absence?

Comment consoler mes bras vides?

Moi poétesse, qu'aurai-je à dire d'un monde désanchanté?

Comment me suffire à moi-même?

Dans l'enfer de l'introspection, sa voix revenait comme un leitmotiv.

Alors s'il faut vivre seule, comment se nommera cette terre?

Je la cherche encore.

Aidez-moi cher lecteur, à la trouver.